Les rivières du sud Aveyron telles que le Tarn, le Cernon et la Sorgues jouissent d’une très bonne réputation mais le fleuron est la rivière Dourbie.

La Dourbie prend sa source au Mont Aulas à 1200 mètres, dans le massif de l’Aigoual. Elle coule sur le versant atlantique des Cévennes, creuse son lit dans le granit puis dans les schistes, arrive sur des alluvions modernes, mélanges d'argile et de calcaire, et reçoit les eaux de la rivière le Durzon, résurgence karstique.

A partir de Nant la Dourbie traverse les roches calcaires des Grands Causses qu'elle a façonnées et transformées en gorges aux parois abruptes, séparant le Causse Noir du Causse du Larzac. Elle se jette dans le Tarn à Millau, après un cours de 70 km.

Favorisées par la nature à dominante calcaire de la rivière, les populations de truites présentent de fortes croissances ainsi qu’une bonne densité sur la majorité de son cours. Considérée à juste titre comme la rivière « mouche » du département, la Dourbie n’en demeure pas moins réputée pour la méfiance extrême de ses truites en raison, surtout les jours de beau temps, d’une transparence de l’eau maximale et déconcertante.

Depuis 2002, les AAPPMA de Millau et de Nant-St-Jean-Sauclières ont mis en place une gestion dite patrimoniale favorisant, par l’intermédiaire de l’arrêt des alevinages, obtention d’une population de truites entièrement sauvage.

Pour plus d’information, contactez :

A.A.P.P.M.A. de Nant, St Jean du Bruel, Sauclières

Président : Claude LAURENS - Tél. 05 65 62 17 70 ou 06 21 36 29 34

Internet : aappmanantstjeansauclieres.e-monsite.com"

E-mail : aappma.nsjs@free.fr